Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

La Compagnie

 

La Compagnie Petit-Phar crée en 2007, adjoint aujourd’hui à son nom celui de la Mangrove.

La Mangrove,  ce labyrinthe de racines où l’on peut se perdre, mais qui nous fait sentir que tout est relié (nos corps, nos veines, nos esprits). L’endroit où l’on peut trouver une liberté au delà des choses qui emprisonnent.

 

La Mangrove / compagnie Petit-Phar a cherché dès le départ une déstructuration des codes, des fondamentaux de l’univers de la danse Jazz en les dénaturant, en leur donnant un contre-emploi.

Sortir d’une racine et regarder ailleurs, un ailleurs nourrissant, qui offre un sens, une évolution nécessaire à chacun. Ne plus s’inscrire dans une esthétique mais grandir dans un univers contemporain, toujours en recherche, en questionnement…

 

La chorégraphie est nourrie par la musique vivante, permettant une interactivité émotionnelle entre le spectateur et la pièce. La relation du musicien percussionniste réveille en chacun une identification aux personnages. Le rapport avec les interprètes est intime, physique, charnel.   

 

Au cœur de chaque projet se trouve la thématique de la quête, du voyage, de l’identité, inspirée par des auteurs, des poètes, des mythes. Les thèmes du métissage, de l’origine (la racine) et de la différence reviennent comme un fil rouge. Les personnages évoluent avec sobriété, et pourtant ils sont porteurs de heurts et questionnements.  

Implantée en Ile de France La Mangrove / Petit-Phar développe ses projets en France mais aussi à l’international, Europe, Afrique, Amérique du sud prochainement…

 

Les créations de la compagnie :  

2012 :Les ailes d’I Ka(re), trio

2011 : Les Ailes d’I Ka, quintet

2010 : I Ka, solo

2010 : Strates, quintet

2008 :Vois où je vis, duo

2008-2009 :Nuances #3, quintet

2007 :Nuances #2 ,trio

 

 

Les partenaires de nos créations précédentes

Aide au projet - Drac Ile de France en 2009, 2012.

Subventions de la Spedidam, de l’Adami.

Soutien du Centre National de la Danse de Pantin (accueil studio, résidence).

 

Résidence de recherche au Centre chorégraphique de Strasbourg,

Résidence de recherche à Micadanses,

Soutien de Arcadi dans le cadre des « Plateaux solidaires ».

 

La compagnie mène par ailleurs des actions de sensibilisation artistique auprès de tous les publics notamment depuis 2011, avec « Culture et Hôpital » dans différents centres hospitaliers de Paris.

 

Les lieux qui ont accueillis nos créations :

Regard du Cygne, Théâtre Darius Milhaud, Théâtre de la Plaine, Café de La Danse, Micadanses. Centre Chorégraphique de Strasbourg, Théâtre de la Vallée de l’Yerres,  NECC, Scène Nationale le Carré, Centre Culturel S. Bechet...

Les festivals: Saran, Jazz d’Ame, Ravensare ( Toulouse), Festival International de Lodz, en Pologne,  Festival Traces de Cahors, Djilli ( Paris)...